Déclaration de Michel Heinrich

 

Voici le discours que j'ai prononcé à l'occasion de ma déclaration de candidature aux élections municipales 2014 à Epinal le mardi 11 février 2014 :

 

Mesdames, Messieurs,

Chers Amis,

 

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier de votre présence aussi nombreuse en ce jour où je voulais vous donner la primeur de mes intentions.

Je sais le suspense insoutenable…

Vous connaissez mon engagement auprès des Spinaliens.

Vous savez mon amour de cette ville.

 

Vous savez tous les efforts que nous avons accomplis ces dernières années pour la transformer, la dynamiser, la rendre plus attractive, pour favoriser le mieux vivre ensemble au quotidien à Epinal.

 

Je reviendrai dans quelques instants sur le bilan de notre mandat. Il est très riche de nouvelles réalisations, de nouveaux équipements structurants, de services nouveaux à la population.

 

Incontestablement, nous avons engagé Epinal dans une dynamique de modernité.

 

Nous lui avons donné une ambition.

 

Nous avons donné aux Spinaliens la fierté de leur ville.

 

Beaucoup a été fait, beaucoup reste à faire !

 

Il faut poursuivre cet élan !

 

Alors oui, j’ai décidé de solliciter un nouveau mandat de 6 ans auprès des Spinaliennes et des Spinaliens : je conduirai une liste aux prochaines élections municipales.

 

Pour cela, nous nous appuierons sur un bilan, sur une expérience, sur une ambition que nous déclinerons au travers d’un projet réaliste, concret, cohérent, afin de poursuivre le travail accompli.

 

Et pour cela, je m’appuierai sur une équipe à la fois fidèle et renouvelée, que je vous présenterai dans quelques semaines.

 

Je sais que tous ensemble, nous poursuivrons le chemin avec enthousiasme, énergie et passion.

** bilan **

 En matière de bilan, je voudrais rappeler brièvement ce qui a été réalisé au cours du mandat qui s’achève.

 

Le premier point, qu’il me parait essentiel de souligner, c’est la mise en place de la communauté d’agglomération d’Epinal.

 

C’est une nouvelle essentielle pour les Spinaliens, qui en mesurent de plus en plus l’importance : grâce à l’agglomération, la Ville d’Epinal ne supportera plus seule, comme c’était déjà le cas pour la bmi ou la patinoire, la piscine olympique, le palais des sports, les charges d’investissement et de fonctionnement de nouveaux équipements, tels que le conservatoire et son nouveau département théâtre ou encore la Salle des Musiques Actuelles d’Epinal et Thaon.

 

De plus, le fait même d’élargir l’agglomération à plus de 81000 habitants a permis d’obtenir en 2013, 3 M€uros de ressources supplémentaires sur le territoire : ainsi, elle a été créée sans la moindre fiscalité supplémentaire, sans embauche, tout en dégageant des moyens additionnels pour créer de nouveaux services à la population, tels qu’une nouvelle structuration de l’offre en matière de petite enfance.

 

Le second point que je voudrais évoquer, c’est la poursuite pour Epinal de notre programme de transformation à long terme de la ville, avec la fin programmée en 2015 du projet de rénovation urbaine qui a permis de totalement transformer les quartiers de la Vierge et du plateau de la Justice.

 

C’est aussi la poursuite des travaux d’aménagement du centre ville avec la requalification de la rue Léopold Bourg, des quais Ferry et Contades, Lapicque, du quai Sérot, de la rue Poincaré, du square de Juillet et des entrées de ville : Rue Saint Michel et Faubourg d’Ambrail…

 

Tous ces investissements ont été réalisés sans augmentation des taux d’impôts de la ville et de l’agglomération qui n’ont pas varié depuis 21 ans.

 

Cela a été rendu possible grâce à des efforts de gestion au quotidien : chaque budget a fait l’objet d’un épluchage ligne par ligne, pour traquer toutes les sources d’économies possibles.

 

Certes, tous les emplois à la ville n’ont pas été remplacés, car nos efforts se sont principalement concentrés sur la maitrise de la masse salariale, en optimisant l’organisation des services et en privilégiant la mobilité interne.

 

Les marges de manœuvre ainsi dégagées nous ont de plus permis de créer de nouveaux services aux habitants sur lesquels je reviendrai.

 

J’avais pris comme engagement, lors des dernières élections municipales, de ne pas augmenter la pression fiscale, tout en créant de nouveaux services et en poursuivant la transformation d’Epinal grâce à une politique d’investissements importants : engagement tenu.

 

Tenu également, l’engagement de tout mettre en œuvre pour favoriser le développement économique et l’attractivité d’Epinal. Et en la matière, nous avons beaucoup fait au cours du dernier mandat.

 

Outre notre Pépinière d’entreprises et notre Hôtel d’entreprises, pour accompagner notre démarche de soutien actif à l’emploi local, nous avons créé la SEM de développement économique d’Epinal-Golbey et sa Région. Son rôle est d’aider à la création de projets industriels, en apportant aux entrepreneurs à la fois conseils et accompagnement.

 

Elle peut aller jusqu’à entrer au capital de sociétés qui s’installent ou se développent sur notre territoire, dans les domaines de l’image et du bois-éco-construction-éco-matériaux, identifiés comme étant des filières d’avenir à Epinal.

 

De nombreux projets ont ainsi été accompagnés ou soutenus, tels que Spinal’images, Supermouche, Eveacom, Daroo ou Xilopix dans le domaine de l’image, ou nrGAia, Bois et Industrie, les Constructeurs du bois ou Pavatex, en lien avec Norske Skog, au sein de la Green Valley.

 

Ainsi, plus de 200 emplois ont été créé directement grâce à cette politique active dans notre bassin. Nous poursuivrons cet élan. C’est indispensable.

 

Ce soutien à l’activité économique passe nécessairement par des infrastructures réseaux à la pointe de la technologie : c’est en ce sens que nous avons investi dans la transformation du réseau câblé historique en un réseau tout fibres optiques à Epinal.

 

Beaucoup d’efforts ont été accomplis au centre ville : en matière d’aménagements, nous avons poursuivi la mise en place du plan de déplacements urbains en créant un grand circuit évitant le centre-ville pour les véhicules en transit.

 

Nous avons aussi augmenté les horaires de la Navette gratuite pour permettre aux commerçants et à leurs salariés de se stationner au Petit Champ de Mars, avec un succès grandissant, plus de 120.000 usagers la fréquentent par an !

 

Au cours du mandat, nous avons aussi développé une offre de stationnement complémentaire, sur voirie, en parc en enclos et en parc en ouvrage, qui est désormais mieux comprise à la fois des usagers et des commerçants : enfin ils ne le vivent plus comme une sanction mais comme un outil de régulation de la flotte automobile en centre ville !

**  sport, culture, social : mieux vivre ensemble **

 Ce mandat a été spécialement riche en réhabilitation ou en construction d’équipements dans les domaines de la culture, du sport ou de la cohésion sociale. Je citerai pêle-mêle le pole petite enfance, l’EHPAD des Bruyères, le skatepark, la salle d’escalade, la plaine sportive de Soba, les 1600 km de pistes VTT par le Pays, le théâtre de la Rotonde, la Plomberie, les Cinés Palace, la bmi, la patinoire, la Maison romaine qui accueille le Pole images : tout cela en 6 ans !

 

Nous avons aussi poursuivi notre programme d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite des équipements de la ville, dont la mairie, des écoles, de nombreux quais de bus.

 

De plus, nous avons créé, pour aider les familles les plus en difficulté, la bourse au permis de conduire, une aide conséquente en contrepartie de travaux au sein de la collectivité.

 

Nous avons poursuivi la bourse aux jobs d’été, les ateliers manuels pédagogiques, le tutorat périscolaire, la carte d’animation municipale qui donne droit, pour 10,90 € par an, aux jeunes spinaliens de bénéficier d’une kyrielle d’activités sportives, culturelles ou d’éveil les mercredis ou pendant les congés scolaires.

 

Bien entendu, nous avons aussi poursuivi notre soutien massif aux associations sportives, sociales et culturelles, une richesse très importante en matière de cohésion sociale pour tous les Spinaliens qui savent se retrouver régulièrement au gré de rencontres sportives ou de manifestations populaires dont la renommée dépasse nos frontières, avec les grands festivals portés par la ville qui ont attiré des foules considérables à Epinal.

** cadre de vie **

Au cours de ce mandat, le cadre de vie des Spinaliens à beaucoup changé, avec plus de 12 millions d’investissements en voirie-réseaux au centre ville, les travaux de réhabilitation du parc du Château, mais aussi la rénovation de la Tour chinoise, la création de jardins partagés, le mandat fut aussi marqué par la mise en place d’un plan de déplacements doux, avec le développement de sentiers pédestres, l’acquisition de vélos à assistance électrique pour les agents municipaux, l’optimisation des pistes cyclables qui traversent la ville.

 

L’un des faits majeurs a aussi été la première extension du réseau de chaleur biomasse de 19km, et le lancement des travaux de construction de la nouvelle unité par COFELY, un investissement de 31 Millions d’Euros, qui permettra d’étendre notre réseau de chaleur au sud de la Ville, et d’économiser plus de 60.000 T de CO2 par an.

 

L’utilisation de ressource biomasse à 85% permettra de garantir l’application d’une TVA à 7%, le différentiel s’appliquant sur la facture des usagers, qu’ils soient des particuliers ou des institutionnels.

 

Ces dernières années ont aussi été marquées par la mise en place d’un plan de biodiversité avec un souci affirmé de veiller à la qualité de l’air, de l’eau ou des sols, à la préservation de notre cadre de vie urbain.

 

La mesure la plus symbolique en la matière est la politique de réduction des produits phytosanitaires (démarche « zéro phyto ») dans la gestion des espaces verts.

 

Dans ce cadre, nous avons suivi différentes initiatives de gestion de « jardins partagés » dans les différents quartiers de la ville.

** contexte national *** 

Mesdames, Messieurs,

 

En 2008, j’avais souhaité que notre programme soit écrit dans ce document complet : vous me donnerez acte, les engagements ont été tenus. C’est notre crédo.

 

Nous faisons ce que nous promettons et nous ne promettons pas n’importe quoi : c’est pour moi, pour mon équipe, la base du contrat de confiance qui nous lie aux Spinaliens.

 

Les années qui vont venir seront encore plus difficiles pour la gestion des collectivités. Le gouvernement a annoncé des baisses drastiques de ses dotations. La poursuite du développement de notre Cité ne pourra se concevoir que dans le cadre d’un pilotage rigoureux du fonctionnement des services.

 

Epinal bénéficie aujourd’hui d’atouts permettant d’envisager sereinement l’avenir, sous réserve qu’elle continue à être gérée avec prudence.

 

Avec une fiscalité maîtrisée, un endettement réduit, au sein d’une Communauté d’Agglomération ambitieuse, elle sera à même de poursuivre son développement et de satisfaire les besoins de ses habitants.

Certes, nous connaitrons un niveau d’investissement plus limité au cours des prochaines années. Cependant, Epinal possède un niveau particulièrement élevé d’équipements, tant dans le domaine social que sportif, économique, touristique ou culturel.

 

Nous continuerons cependant à développer notre Ville et à maintenir un bon niveau d’entretien du patrimoine municipal, de nos écoles, de nos rues...

 

Nous veillerons à adapter les services aux besoins de la population et serons particulièrement à l’écoute des nouvelles attentes qui pourraient naître.

 

Concernant le projet lui-même, je ne vais pas le développer ce soir. Il sera présenté au gré de prochaines réunions publiques et chacun pourra le découvrir à travers un document de synthèse que nous diffuserons, tel un nouveau contrat que nous proposerons aux Spinaliennes et aux Spinaliens.

 

Ce projet, même si je n’en dévoilerai pas la teneur ce soir, sera dans la continuité de l’action menée et pour laquelle les Spinaliens nous ont accordé leur confiance.

 

Rigueur de gestion, maitrise de la pression fiscale, absence d’endettement de la ville, seront à la base de nos engagements.

 

Le développement économique et l’attractivité d’Epinal, le renforcement de son rôle comme ville phare du sud Lorrain au sein de l’agglomération, du SCOT, du PAYS et du Sillon Lorrain, seront des axes forts de nos projets pour l’avenir.

 

Soutenir l’attractivité du commerce de centre ville, durement éprouvé par la concurrence du e-commerce, répondra à un enjeu essentiel qui sera à la base de nos préoccupations.

** le mandat d’une équipe **

Mesdames, Messieurs,

 

Ce projet pour les 6 ans à venir, je le défendrai avec passion, parce que je vis « Epinal Passionnément ! »

 

Ce projet, je le défendrai avec une équipe motivée, investie, engagée au service de tous. Une équipe représentative de tous les quartiers. Une équipe unie, dégagée de tous clivages partisans dans lesquels j’ai toujours refusé de m’enfermer.

 

Cohésion, travail, proximité, pédagogie, concertation, décision, seront quelques qualificatifs qui continueront de guider notre action.

 

La campagne qui s’annonce risque de laisser une grande place à la démagogie, nous en avons eu quelques prémisses. Nous nous refuserons à tomber dans cette médiocrité qui ne sert ni celui qui promet en dépit du bon sens, ni la politique en général.

 

Nous poursuivrons notre langage de vérité.

 

C’est pour nous une marque de respect pour ceux dont nous solliciterons une confiance renouvelée.

 

Je vous remercie.

 

Affiche Michel Heinrich - élections municipales mars 2014

 

Rendez-vous à venir

No events
Free business joomla templates